Le garçon qui aimait les bébés

« Calme-toi Aimé, on est bientôt arrivé.

- Oh ! Ah ! Ah !

Martin élève seul son fils. Louise, la maman, se sentant trop jeune, a accouché sous x, et abandonné son enfant.

Martin et Aimé entrent dans la Médiathèque d’Orléans.

- Bonjour madame, où se trouve l’espace jeunesse ?

- Au troisième, monsieur… Il est beau le bébé !

- C’est gentil. Il s’appelle Aimé.

Le tout jeune papa et son fils prennent la direction de l’ascenseur. Dans la cabine, Aimé fait une scène…

- Ouin ! Ouin ! Ouin !!!!

- Calme-toi, murmure Martin. Excusez-moi, il est encore jeune, précise-t-il aux autres personnes de l’ascenseur.

- Ne vous inquiétez pas, nous sommes tous passés par là, lui répond une femme.

- Ha ! Ouin !!!!

- Maman, il faut faire sortir le bébé de l’ascenseur, il nous embête !

- Ouin !Ouin !!!

L’ascenseur s’arrête au troisième étage. Martin, qui n’est encore jamais venu à la médiathèque, constate assez rapidement que le bâtiment est moderne. En effet, la grande baie vitrée laisse passer suffisamment de lumière, mettant en valeur les livres et le matériel exposés.

L’endroit réservé aux plus jeunes est un vaste espace où des livres avec beaucoup d’images et un petit peu de textes se dissimulent.

- Oh ! Mon bébé d’amour, je vois La panthère et le lapin, mon livre préféré quand j’avais ton âge.

Martin commence à raconter :

- Il était une fois, une panthère…oh ! Et puis non !! Sans les images ce n’est pas bien. Allez ! On va chercher le livre.

Une jeune femme qui travaille dans la médiathèque barre le passage.

- Oh ! Pardon ! Allez-y, passez…

Elle doit avoir environ 17 ans, mais ne s’habille pas comme celles de son âge. Elle porte un tailleur beige. Dans les pieds, elle a des petites ballerines noires. Ses cheveux sont blonds et raides. Elle n’est pas maquillée, et a des boucles d’oreille blanches.

C’est comme si elle essayait de se vieillir, pense Martin, il a dû lui arriver un drame…

- Martin…

- Bonjour mademoiselle, comment connaissez vous mon prénom ? Je ne suis jamais venu ici.

- Martin…

La jeune femme vient de laisser tomber les livres et reste bouche bée.

- Tu ne me reconnais pas ? Je suis Louise.

Louise ? Ca ne pouvait pas être elle. Elle était brune avec les cheveux bouclés, s’habillait en skateuse et mettait beaucoup de khôl. Elle avait aussi des anneaux argentés.

Soudain, le souvenir revient, il la reconnaît, éclate en sanglots.

- Tu es Louise…

Aimé se réveille.

- C’est mon enfant ?

- Oui. Il veut la Panthère et le Lapin. »

Les larmes deviennent des rires. Louise prend son bébé dans les bras.

C’était la première rencontre entre le fils et la mère. Ils ne se quitteraient plus.

Louise Grillon et Mélanie Ducoin